Événements/Conférences

Le Centre de recherche de St. Mary organise plusieurs événements mensuels de transfert de connaissance. 

Certaines de ces conférences sont admissibles aux crédits de formation médicale continue.  Contact: Christina Raneburger

Cliquez ici pour visionner des évenements passés


Série scientifique du CRSM

Les présentations de la Série Scientifique du CRSM sont des activités de formation collective autoapprouvée (section 1), conformément au programme de Maintien du certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et reconnue par le Collège des médecins de famille du Canada.

Les conférences de la Série scientifique a lieu deux fois par mois le jeudi de 12 h à 13 h.  

Cliquez ici pour participer à la réunion

Cliquez ici pour remplir le formulaire d'évaluation de présentation et demande d'attestation de participation

 


20 JUIN 2024 - Harmehr Sekhon

Interventions technologiques pour les personnes âgées : Une opportunité Excitante

Cette présentation donnera un aperçu des nouvelles recherches technologiques en cours sur les personnes âgées. Les implications de ces travaux sur les prochaines étapes et les contextes cliniques. Les étapes clés pour réussir à impliquer les personnes âgées et les soignants en tant que partenaires, en commençant par la conception et l'élaboration des études de recherche. 

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Interventions technologiques adaptées aux personnes âgées.
  2. Les personnes âgées et les aidants en tant que partenaires dans le processus de recherche.
  3. Comment concevoir une composante de littératie numérique pour les personnes âgées.

La Dre Sekhon est professeure adjointe en médecine gériatrique à l'Université McGill et scientifique associée au Centre de recherche St. Auparavant, elle a été chercheuse postdoctorale financée par les IRSC et la Société Alzheimer à l'hôpital McLean, affilié à la Harvard Medical School, et au Centre for Addiction and Mental Health (CAMH), affilié à l'Université de Toronto.  

Elle a publié plus de 40 manuscrits depuis 2017, et a été invitée comme oratrice et présentatrice à plus de 20 conférences et réunions scientifiques annuelles. En plus de son engagement pour la science, elle est également passionnée par le mentorat et la formation. Ses recherches portent sur les interventions basées sur la technologie (par exemple, la réalité virtuelle, la robotique, la télésanté, les wearables, etc.) pour les personnes âgées.


22 MAI 2024 - Rebecca Wyse

Le programme RecoverEsupport : intervention numérique visant à mettre en œuvre les comportements ERAS et à aider les patients à se préparer et à se remettre de leur opération du cancer.

Plus de 300 millions d'interventions chirurgicales majeures sont pratiquées chaque année dans le monde. Les directives internationales "Enhanced Recovery From Surgery" (ERAS) prévoient des comportements dirigés par les patients pour réduire les complications post-chirurgicales et la durée du séjour à l'hôpital, comme la mobilisation précoce, la reprise rapide de l'alimentation et des liquides, ainsi que des exercices de respiration et de kinésithérapie. Cependant, les patients ont besoin d'aide pour respecter ces directives, et une intervention de santé numérique peut être une solution efficace, rentable et évolutive. C'est pourquoi nous avons co-conçu l'intervention RecoverEsupport (avec des chercheurs, des cliniciens et des patients). RecoverEsupport consiste en un site web et des messages SMS/email pour encourager l'autogestion des patients en utilisant des stratégies de changement de comportement fondées sur des données probantes, telles que la fourniture d'informations, la définition d'objectifs, l'acquisition de compétences, l'autosurveillance comportementale et le retour d'information, ainsi que des messages et des indices. Cette présentation décrit le programme de recherche RecoverEsupport, qui comprend des enquêtes auprès des patients, des études qualitatives et deux essais contrôlés randomisés (actuellement en cours) ciblant les patients atteints de cancer colorectal et de cancer du sein. Les deux essais visent à évaluer l'efficacité et le rapport coût-efficacité de l'intervention RecoverEsupport. En cas d'efficacité, l'intervention RecoverEsupport pourrait être rapidement étendue et/ou adaptée à d'autres groupes de patients chirurgicaux.

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Comprendre les directives relatives à l'amélioration de la récupération après chirurgie (ERAS).
  2. Comprendre comment les techniques de changement de comportement fondées sur des données probantes peuvent être appliquées aux lignes directrices ERAS.
  3. Réfléchir aux facilitateurs et aux obstacles à la mise en œuvre d'interventions de santé numérique ciblant les comportements des patients à l'hôpital.

Rebecca Wyse est une chercheuse comportementale spécialisée dans le développement et l'évaluation d'interventions comportementales numériques visant à soutenir la prévention et le traitement des maladies chroniques. Elle est professeur associé à l'école de médecine et de santé publique de l'université de Newcastle (NSW, Australie). Elle est actuellement chargée de recherche à l'Institut du cancer de Nouvelle-Galles du Sud et titulaire d'une bourse honorifique de la Fondation du cœur d'Australie. Ses recherches actuelles visent à aider les patients atteints de cancer à mieux se préparer et se remettre de leur intervention chirurgicale et de leur radiothérapie. 

Auparavant, elle a mené des recherches sur la prévention de divers facteurs de risque de cancer, de maladies cardiovasculaires, d'asthme et d'obésité, ainsi que des essais d'efficacité et de mise en œuvre dans divers contextes, notamment les hôpitaux, les écoles, les services de garde d'enfants et le domicile. Ses interventions ont été adaptées à différents groupes de population, adoptées dans le cadre de plans de prévention à l'échelle de l'État, déployées dans le district sanitaire local et ont touché des milliers d'élèves de la Nouvelle-Galles du Sud. Elle a reçu plus de 5 millions de dollars de subventions et de bourses et a publié près de 100 manuscrits évalués par des pairs.


02 MAI 2024 - Patrick Cloos

Que peut-on dire des liens entre statut migratoire précaire et état de santé? Discussion autour d'une étude transversale sur les migrants sans assurance médicale, Montréal.

Cette présentation a pour objectif de discuter les déterminants sociaux de la santé perçue de migrants à statut précaire sans assurance médicale. Entre juin 2016 et septembre 2017, nous avons mené à Montréal une enquête transversale auprès de migrants internationaux non assurés. Nous avons rencontré et interrogé 806 migrants dans divers espaces de la ville, et grâce à une stratégie boule de neige et des annonces dans les médias. Le questionnaire a porté sur les caractéristiques sociodémographiques, socioéconomiques et psychosociales, les déterminants sociaux, les besoins en matière de santé et l'accès aux soins de santé, ainsi que sur la perception de la santé. Dans notre étude, près de la moitié des migrants sans assurance maladie percevaient leur santé de façon négative. Notre étude suggère également un taux élevé de besoins en soins de santé non comblés parmi les migrants au statut précaire, une situation qui est corrélée à une mauvaise perception de la santé. Il est nécessaire de mettre en place des mesures pour garantir l'accès aux ressources et aux soins et services sociaux à tous les migrants, avec ou sans statut autorisé.

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Comprendre la notion de statut migratoire précaireComprendre la notion de statut migratoire précaire.
  2. Comprendre les liens entre statut migratoire, assurance médicale et état de santé.
  3. Comprendre pourquoi le statut migratoire peut être vu comme un déterminant de la santé et ainsi contribuer aux inégalités sociales de santé.

Patrick Cloos est professeur à l'École de travail social et au département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal. Ses cours portent sur la santé et l’environnement. Avant de rejoindre le domaine académique, PC a pratiqué la médecine d’urgence en milieu hospitalier et humanitaire pour Médecins sans frontières dans plusieurs régions du monde, notamment en contexte de guerre. Il a aussi été directeur de la santé publique à la Dominique (Antilles). Sa thèse de doctorat a été réalisé dans un programme interdisciplinaire en sciences sociales et a porté sur la Santé Publique et le racisme. PC est actuellement impliqué dans plusieurs études en santé mondiale. Il mène notamment une recherche sur les liens entre changement climatique, les migrations et la santé dans la Caraïbe.


04 AVRIL 2024 - Anne Bourbonnais

L’approche centrée sur les relations auprès des personnes âgées ou comment favoriser le bien-être de tous

Travailler auprès de personnes âgées vivant avec des troubles cognitifs est souvent difficile, entre autres, à cause de leurs difficultés à communiquer. Elles peuvent alors présenter des comportements qui sont difficiles à comprendre. Cela amène des conséquences pour ces personnes, ainsi que pour leurs personnes proches aidantes et soignantes. L’approche centrée sur les relations permet d’améliorer l’expérience de chacun. Les principes de cette approche seront exposés en s’appuyant sur les besoins uniques de chacun, la réciprocité de leurs relations, ainsi que leurs aspirations communes. Des exemples de l’application de cette approche en contexte clinique seront présentés.

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Reconnaître l’expérience des personnes âgées vivant avec des troubles cognitifs.
  2. Définir l’approche centrée sur les relations auprès des personnes âgées vivant avec des troubles cognitifs.
  3. Décrire des stratégies à adopter pour mettre en œuvre cette approche.

Anne Bourbonnais, inf., Ph. D. est professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en soins aux personnes âgées et de la Chaire de recherche en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille. Elle est aussi chercheuse au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM).

Elle a une expertise sur les soins aux personnes âgées. À titre de chercheure, elle s’intéresse plus particulièrement à celles qui présentent un trouble neurocognitif majeur et au développement d’interventions pour favoriser leur bien-être, ainsi que celui de leurs personnes proches aidantes et du personnel soignant, et ce, dans une perspective clinique et sociale. Pour plus de détails, cliquez ici.


22 FÉVRIER 2024 - Mark Yaffe

L'autogestion de la santé mentale par les non-professionnels : le modèle de soins innovant DIRECT

Le groupe de recherche DIRECT présentera une vue d'ensemble de son programme complet d'études visant à améliorer la gestion de la dépression chez les personnes âgées. 
Cette équipe interdisciplinaire de chercheurs, de médecins de premier recours, de spécialistes de la santé mentale, d'agents de santé mentale non médicaux qualifiés et d'acteurs communautaires s'est attachée à comprendre les besoins complexes des personnes âgées souffrant de maladies physiques chroniques et de dépression. Reconnaissant le besoin urgent de soutien en matière de santé mentale dans cette population, elle a développé, évalué et diffusé en collaboration des interventions d'autogestion de la dépression à utiliser dans différents contextes. Ces modèles utilisent des interventions psychologiques brèves et de faible intensité qui encouragent l'autogestion de la santé.

L'équipe DIRECT a mis au point une trousse d'outils d'autogestion de la dépression spécialement destinée aux patients vivant dans la communauté. Cette boîte à outils, qui peut être modifiée en fonction des besoins de populations cibles spécifiques, reconnaît l'interconnexion de la santé mentale et de la santé physique et aborde ces deux aspects de manière coordonnée. L'équipe a démontré la faisabilité d'un soutien à l'autogestion de la dépression basé sur les principes de la thérapie cognitivo-comportementale, par téléphone ou par internet. Ce modèle d'autosoins guidés en matière de santé mentale est innovant, accessible et utilise des outils d'autosoins peu coûteux et des guides non professionnels formés qui peuvent être recrutés au sein de communautés élargies. 

De multiples essais randomisés de ce modèle d'orientation ont été menés par l'équipe, démontrant de meilleurs résultats en matière de santé mentale par rapport à l'utilisation autonome d'outils d'autosoins et aux soins habituels. L'équipe a également étudié les interventions dyadiques impliquant la famille ou les amis dans l'autosoin de la dépression afin d'améliorer encore les résultats. L'approche centrée sur le patient favorise la responsabilisation et la participation active des personnes âgées aux décisions concernant leur santé mentale et leur bien-être général. Ce modèle offre une option pour la gestion active des problèmes de santé mentale chez les personnes âgées ; et d'après les travaux réalisés à l'aide de ces outils sur des populations plus jeunes (par exemple, la dépression chez les femmes en post-partum et chez les survivants du cancer), il semble que les enseignements tirés de l'utilisation de ces outils puissent être appliqués à titre préventif à un âge plus avancé.

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Décrire les composantes d'une intervention d'autosoins de santé mentale soutenue.
  2. Comprendre comment les interventions de soutien à l'autosoin en santé mentale peuvent être adaptées à diverses populations cliniques.
  3. Décrire les résultats des études ayant évalué les interventions d'autosoins de santé mentale soutenues.

Dr Mark Yaffe est professeur titulaire de médecine familiale à l'Université McGill, chercheur à temps plein au Centre de recherche de St. Mary et médecin de famille pratiquant au sein du Groupe de médecine familiale de St. Mary. Le Dr Yaffe a un grand cabinet de médecine familiale et a reçu le prix d'excellence du Collège québécois des médecins de famille pour son travail de clinicien. Il a également reçu le « Lifetime Achievement in Family Medicine Research Award » du Collège des médecins de famille du Canada et a été intronisé au tableau d'honneur de la Faculté de médecine de l'Université McGill pour l'excellence de son enseignement. Il a dirigé une équipe interdisciplinaire qui a mis au point et validé l'Elder Abuse Suspicion Index (EASI), un outil simple destiné à aider les médecins de famille à détecter les cas de maltraitance des personnes âgées. L'EASI a été traduit en 17 langues et l'Organisation mondiale de la santé l'a jugé valable dans un certain nombre de pays. Dr Yaffe a également étudié en profondeur les soins familiaux, la dépression et l'autonomie des patients. Aujourd'hui, il parle du programme DIRECT auquel il participe depuis plus de 15 ans. Dr Yaffe et l'équipe de recherche DIRECT ont récemment reçu le prix de la Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées pour l'excellence des soins et de la pratique intégrative dans le domaine de la santé mentale des personnes âgées.

Pour plus d'informations sur le projet et un aperçu approfondi de la recherche qui le sous-tend, consultez la publication complète ici.


11 JANVIER 2024 - Alex McComber

Éléments à prendre en compte pour garantir des relations respectueuses avec les patients autochtones

Cette présentation donnera aux participants un aperçu de la vision du monde et des perspectives autochtones en matière de santé et de bien-être ; une vue de l'histoire coloniale canadienne et de ses impacts d'un point de vue autochtone, dans le but de faciliter la discussion sur la compréhension de l'importance de la sécurité culturelle dans l'établissement de relations avec les patients autochtones.

À la fin de la séance, les participants pourront:

  1. Réfléchir à leurs pratiques personnelles et culturellement sûres en matière d'engagement des patients.
  2. Comprendre que la sécurité culturelle est un parcours personnel qui va au-delà de la participation à des ateliers d'information culturelle.
  3. Apprécier le point de vue des patients autochtones sur la recherche de services de santé provinciaux respectueux.

Alex M. McComber est un Kanien'keha:ka du clan de l'ours, un mari, un père et un grand-père du territoire de Kahnawake, au Québec. Il est activiste en santé communautaire, chercheur et consultant ; ses domaines d'expertise comprennent la prévention du diabète, la recherche participative communautaire autochtone, la promotion de la santé, la mobilisation et le mentorat communautaires, l'autonomisation personnelle et communautaire, la santé et le bien-être des Autochtones et l'éthique de la recherche.

Alex a été invité à rejoindre le département de médecine familiale de McGill en 2016 en tant que professeur adjoint pour soutenir la création d'un programme autochtone au sein du département de médecine familiale qui se concentre sur les enseignements autochtones et l'échange respectueux des connaissances, l'éducation à la sécurité culturelle dans la recherche et les soins de santé, et la participation des patients à la recherche sur la santé. Il a élaboré et dispensé un cours de deuxième cycle et des conférences sur la recherche en santé autochtone, la vision du monde et la culture autochtones, la compréhension de l'histoire coloniale et de son impact sur la santé, et la compréhension de la sécurité culturelle. Il a participé à divers projets de recherche communautaires, régionaux et nationaux, notamment le Centre de santé autochtone de la clinique urbaine autochtone de Tiohtia:ke, le Cercle des partenaires de l'expertise autochtone et des patients autochtones et l'Axe de valorisation des données de l'Université McGill (tous deux avec l'Unité de soutien SPOR du Québec), le Réseau Tahatikonhsontóntie' Environnement pour la recherche en santé autochtone (NEIHR) et le Réseau de mentorat autochtone du Québec Teionkwaienawa:kon (QIMNP) ; et le projet de mentorat pour les jeunes autochtones (IYMP).

 

Télécharger le matériel de lecture correspondant :


14 DECEMBRE 2023 - Elena Parvez, MD FRCSC

Immigration status and disparities in breast cancer outcomes in Ontario 

Cette présentation aidera les participants à comprendre certains des défis et des obstacles auxquels sont confrontées les femmes immigrées atteintes d'un cancer du sein lorsqu'elles accèdent aux soins. Des données sur la population de l'Ontario démontrant des différences dans les mesures de la qualité des soins pour les femmes immigrées et non immigrées atteintes d'un cancer du sein seront présentées.

À la fin de la séance, les participants pourront: 

  1. Comprendre les différences qui existent dans les mesures de la qualité des soins entre les femmes immigrées et non immigrées en Ontario.
  2. Comprendre les limites des données disponibles sur les populations immigrées et les pistes de recherche futures.

Elena Parvez est chirurgienne oncologue au Juravinski Hospital and Cancer Center à Hamilton (Ontario) et professeur adjoint de chirurgie à l'Université McMaster. Sa pratique clinique est axée sur la chirurgie du cancer du sein. Elle a terminé ses études de médecine et son internat en chirurgie générale à l'université McMaster, puis a suivi un stage en oncologie chirurgicale à l'université McGill. Elle a obtenu un Master of Science à l'Université de Toronto, avec une formation en essais cliniques et en recherche qualitative. Elle a reçu la bourse de début de carrière W.E. Noonan Fellowship et le New Investigator Fund de Hamilton Health Sciences pour soutenir ses recherches visant à mieux comprendre les soins du cancer du sein pour les femmes immigrées.


07 DECEMBRE 2023 - Sara Ahmed, PT, PD

Integration of digital health and data to achieve patient-centered care 

La communauté d'apprentissage des soins de santé BRILLIANT se concentre sur les soins centrés sur le patient grâce à la santé numérique et à la rétroaction des données afin d'axer les soins sur les besoins des individus et de leurs familles. Développée sur la base des meilleures pratiques en matière de réadaptation, BRILLIANT intègre des outils de santé numérique pour les patients et les cliniciens, dans le but d'améliorer la qualité des soins pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Les principales caractéristiques comprennent un portail de santé pour les patients, un système d'information clinique et diverses technologies permettant de surveiller et d'améliorer la réadaptation au sein de la communauté. Ce système facilite les transitions entre les soins hospitaliers et les soins de proximité, en particulier pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires et neurologiques.  L'approche pluridisciplinaire du programme, qui fait appel aux soins de santé, à l'ingénierie, à l'informatique et à d'autres domaines, met l'accent sur la collaboration avec les patients, les cliniciens et les partenaires industriels. Cette présentation mettra en évidence le rôle de BRILLIANT dans l'établissement de nouvelles méthodes d'approche des soins centrés sur la personne en utilisant des soins de réadaptation centrés sur le patient et guidés par les données, ainsi que son potentiel pour une application plus large dans les soins de santé.

À la fin de la séance, les participants pourront: 

  1. Comprendre le rôle et les avantages de la santé numérique dans les soins de santé personnalisés.
  2. Décrire la mise en œuvre et l'utilité des outils de santé numérique de BRILLIANT, y compris les systèmes d'information clinique et le suivi des résultats rapportés par les patients et de la mobilité.
  3. Discuter des progrès en matière de soins centrés sur le patient grâce à la collaboration multidisciplinaire et aux approches fondées sur les données.

Sara Ahmed, PT, PhD, est professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université McGill et scientifique principal au Centre universitaire de santé McGill. La professeure Ahmed mène des recherches visant à améliorer les résultats pour la santé des personnes atteintes de maladies chroniques. Ses recherches portent sur la mise en œuvre de solutions de santé numérique et sur les résultats centrés sur le patient à travers les trajectoires de soins afin d'éclairer la prise de décision clinique et celle du système de santé. Elle dirige un programme de recherche sur la santé numérique centrée sur la personne et est directrice scientifique du projet international de communauté d'apprentissage en santé BRILLIANT.  Elle est conseillère pour la mise en œuvre des résultats centrés sur le patient dans le cadre de la Stratégie québécoise de recherche axée sur le patient (SPOR). Le professeur Ahmed dirige le développement d'un réseau provincial de santé numérique qui vise à faire progresser la formation de la prochaine génération de scientifiques et d'innovateurs en santé numérique et à accélérer le développement, la mise en œuvre et l'évaluation de solutions de santé numérique pour les patients et les cliniciens.


16 NOVEMBRE 2023 - Pierre Lemay, Directeur adjoint de la performance et de la valorisation des données (DQEPE)

L'entrepôt de données clinico-administratives du COMTL : valoriser nos données pour innover dans les soins aux patients

Le centre d’intelligence d’affaires du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, le Perfocentre, a bâti au cours des dernières années, un entrepôt de données et développé une expertise en création d’outils de gestion et d’aide à la décision basés sur les données. Ces données clinico-administratives constituent un actif organisationnel stratégique permettant l’innovation et l’amélioration des soins dispensés aux patients dans nos différentes installations. Toutefois, il est difficile de connaître les possibilités de valoriser ces données clinico-administratives dans des projets de recherche en ne les connaissant pas. L’objectif de cette présentation est de favoriser la découvrabilité des données gérées par le Perfocentre et des mécanismes d’accès. Cette présentation portera sur l’architecture de l’entrepôt, les sources des données qui y sont intégrées, les mécanismes d’accès aux données et de demande d’accompagnement par l'équipe du Perfocentre.

À la fin de la séance, les participants pourront: 

  1. Connaître les données disponibles selon les systèmes d'information intégrés dans l'entrepôt de données du CIUSSS-ODIM.  
  2. Connaître l'infrastructure de données et le fonctionnement du service Performance et statistiques (Perfocentre), le centre d'intelligence d'affaire du CIUSSS-ODIM.
  3. Connaître le processus pour adresser une demandes d'accompagnement ou d'accès à des données au service Performance et statistiques (Perfocentre).

Détenteur d'un baccalauréat en économie et d'une maîtrise en administration publique, Pierre Lemay travaille dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis près de 15 ans. Il a occupé différentes fonctions en lien avec l'analyse de données, la gestion de la performance, la gouvernance des données et l'aide à la prise de décision. Il occupe maintenant le rôle de Directeur adjoint de la performance et de la valorisation des données au CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal ou il travaille au déploiement de la culture de la mesure, de le gestion de la performance et de l'amélioration continue.

 

 


09 NOVEMBRE 2023 - Raphaël Guyard et Thomas Baracos

Innovation sociale : du développement de services de proximité au changement de systèmes

Cette présentation traitera des liens entre l'innovation sociale et la transformation des systèmes. Les présentateurs proposeront un cadre de réflexion à travers lequel soutenir les initiatives entrepreneuriales et intrapreneuriales qui visent à générer des transformations sociales dans un contexte de complexité. Les concepts présentés seront, entre autres, illustrés à travers des exemples portés par des acteurs de l'écosystème québécois. Une attention particulière sera également portée sur les liens avec le système de santé.

Raphaël Guyard agit à titre de conseiller au sein du service d'accompagnement stratégique de la MIS. Il accompagne notamment des démarches de planification à l'expérimentation en innovation collaborative. Il est aussi régulièrement appelé à mener des formations en innovation et entrepreneuriat social auprès d'acteurs institutionnels, publics et de soutien aux écosystèmes d'innovation. Détenteur d'un baccalauréat en design de produits, d'une maîtrise de recherche en design, et ayant suivi des formations de créativité à HEC Montréal et à IDEO, Raphaël porte un intérêt particulier sur les effets des laboratoires d'innovation dans le renforcement des capacités individuelles et collectives en milieu institutionnel.

Conseiller-cadre à la MIS, Thomas  Baracos a d'abord été investi en géopolitique, où il a réalisé plus de 100 mandats de consultation en gestion de risques politiques et de gouvernance dans 20 pays, sur 3 continents et en 4 langues. Depuis, il mène des projets de développement territorial au Québec et au Canada, et s'intéresse en particulier aux leviers de développement socio-économique de la transition. Détenteur d'une maîtrise en intelligence économique de King's College à Londres et formé par la Harvard Business School, il a été nommé en 2022 parmi les 250 leaders émergents au Canada par la gouverneure générale.

 

 


05 OCTOBRE 2023 - Mylaine Breton, MBA, Ph.D.

Accès aux services de première ligne : un défi toujours contemporain

L’accès aux services de première ligne est une priorité pour tous. Les problématiques d’accès aux services de première ligne persistent depuis plus de vingt ans au Québec, tant par le nombre élevé de québécois qui n’ont pas d’affiliation à un professionnel de première ligne que le nombre élevé de Québécois rapportant ne pas être en mesure de voir rapidement un professionnel en situation urgente. Plusieurs solutions ont été mises en place au cours des années pour améliorer l’accès. Les objectifs de cette présentation sont de présenter un portrait de la situation au Québec et discuter des solutions mises en place.

Mylaine Breton, MBA, Ph.D. est professeure titulaire au département des sciences de la santé communautaire au campus Longueuil de l'Université de Sherbrooke, et titulaire d'une chaire de recherche du Canada en gouvernance clinique sur les services de première ligne. Elle a reçu la prestigieuse bourse canadienne Harkness 2019-2020 en politiques et pratiques de soins de santé afin de réaliser une année sabbatique au centre de soins primaires à l’Université Harvard. Le programme de recherche de Mylaine consiste en des projets de recherche appliquée réalisés en partenariat avec des cliniciens et des gestionnaires afin d'améliorer l'organisation des services de santé. Ses recherches actuelles portent sur les services de première ligne et visent à mieux comprendre les innovations organisationnelles prometteuses pour améliorer l'accessibilité et la continuité des services.

 

 


15 SEPTEMBRE 2023 -  Dr. Anthony Albers

Osteoarthitis : Myths and Misconceptions

Cette conférence cherche à éduquer et informer le public sur les mythes et les idées fausses entourant l'ostéoarthrithe. De plus, les participants auront la chance d'apprendre sur la santé des articulations, la prévention et les traitements des maladies.

Le Dr Albers a terminé ses études de médecine et sa résidence en orthopédie à l'Université McGill, puis a suivi une formation de surspécialité en reconstruction de la hanche et du genou chez l'adulte à l'Université de la Colombie-Britannique. Il est professeur adjoint de chirurgie à l'Université McGill et participe activement à l'enseignement des étudiants en médecine, des résidents et des boursiers. Il est également l'actuel directeur de la recherche orthopédique à l'hôpital St. Mary. Ses recherches portent sur l'adoption des technologies en orthopédie, les résultats des arthroplasties totales de la hanche et du genou, la robotique chirurgicale et les arthroplasties totales ambulatoires. Le Dr Albers a reçu de nombreux prix d'enseignement, notamment le titre d'éducateur de l'année de la division de chirurgie orthopédique de l'Université McGill en 2018, le prix d'excellence Harvey H. Sigman pour l'enseignement au premier cycle en 2020 et le prix Robert Turcotte pour les soins altruistes aux patients en 2022. Son activité clinique est axée sur le traitement de l'arthrite de la hanche et du genou, et plus particulièrement sur toutes les facettes de l'arthroplastie de la hanche et du genou. Il s'efforce de fournir des soins optimisés dans un environnement bilingue, menant ses patients vers les meilleurs résultats fonctionnels possibles.

 

 


7 SEPTEMBRE 2023 -  Walter Marcantoni, Ph.D

Efficacy of intravenous ketamine infusion for treatment resistant depression

Cette conférence examine l'efficacité des infusions intravéneuse de kétamine sur les patients atteints de dépression résistante aux traitements, évaluant les scores de dépression, les taux de rémission et les réponses. Ce travail cherche à évaluer les effets à court et long terme, ainsi que la fréquence optimale des traitements. La conférence vise à révéler le potentiel de la kétamine en tant que solution novatrice pour la dépression résistante au traitement.

Walter Marcantoni a obtenu son doctorat en neuropsychologie à l'Université du Québec à Montréal.  Après ses études doctorales, le Dr Marcantoni a poursuivi sa formation académique en tant que chercheur post-doctoral à l'Université McGill, où il a reçu une bourse de la Société Alzheimer du Canada pour son travail sur des études examinant le stress comme facteur prédictif de la maladie d'Alzheimer.  Après ses études postdoctorales, le Dr Marcantoni a passé plusieurs années dans le milieu universitaire, notamment à l'Université Concordia, où il continue à donner des cours dans le domaine des neurosciences et des statistiques.  Le Dr Marcantoni est membre de l'UETMISSS du CIUSSS- de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal depuis 2018, et responsable de l'unité depuis 2022.

 

 


1 JUIN 2023 -  Dre. Julia Chabot & Sophia Mondestin

Interventions musicales pour la facilitation du sommeil en milieu gériatrique aigu : un essai contrôlé randomisé à trois bras

Cette étude de faisabilité a examiné l'impact des interventions d'écoute musicale et non musicale sur la facilitation du sommeil des patients admis dans l'unité d'évaluation gériatrique (UAG). Un questionnaire a été utilisé pour mesurer l'opinion subjective des patients sur la qualité de leur sommeil, et des résultats secondaires tels que l'humeur, le niveau de douleur et le nombre de médicaments utilisés pour le sommeil ont également été mesurés.

Julia Chabot est une gériatre qui travaille à l'hôpital St. Mary. Elle a complété une maîtrise en psychologie de la recherche à l'Université de Montréal et ses recherches portent sur l'utilisation de la musique dans la population gériatrique.

Sophia Mondestin est actuellement résidente en 5e année de médecine gériatrique à l'Université McGill. Elle a également complété son diplôme de médecine et sa résidence en médecine interne à l'Université McGill. Elle commencera sa pratique en médecine gériatrique à Gatineau, au Québec, cet automne.


18 MAI 2023 -  Hinatea Lai, M.Sc. & Bertine Sandra Akouamba, Ph.D

Les autosoins pour la santé mentale : définition du concept et modèles

Cette conférence a pour but de présenter les résultats des travaux sur le projet Autosoins en santé mentale. Les résultats de ces travaux ont permis d’élaborer une définition du concept d’autosoins et de proposer un modèle écologique d’autosoins en santé mentale.

Hinatea Lai est détentrice d'une maitrise en santé publique de l'Université de Montréal. Elle intègre l'équipe de l’unité d’évaluation des technologies et modes d’intervention en santé et services sociaux (UETMIS-SS) du CIUSSS de l’ouest-de-l’ile-de-Montréal (CIUSSS ODIM) en 2019.

Bertine Sandra Akouamba  est détentrice d’un doctorat en microbiologie et immunologie de l’Université de Montréal. Elle travaille en évaluation des technologies et modes d’intervention (ETMI) depuis plus 11 ans. D’abord, au CHU Sainte-Justine en 2012; ensuite à l’INESSS en 2016; et  depuis 2018, à l’UETMIS-SS du CIUSSS ODIM


4 Mai 2023 - Sydney Wasserman

Coping-Together Advanced: Evaluating the acceptability of Coping-Together for patients with advanced cancer and their caregivers

L'objectif de cette étude qualitative est d'évaluer l'acceptabilité de Coping-Together, une intervention d'autogestion développée à l'origine pour les patients atteints d'un cancer à un stade précoce et leurs soignants, parmi les patients atteints d'un cancer avancé et leurs soignants.

Sydney Wasserman est une infirmière clinicienne agréée et travaille cliniquement au service des urgences, tout en menant des recherches dans le domaine de l'oncologie psychosociale sous la supervision du Dr Sylvie Lambert (Présentation en anglais).

 

 


20 avril 2023 - Dorothy Williams PhD

La prestation de soins aux Noirs au Québec :

une exploration de l’histoire antérieure au 20ème siècle 

• Origines des Noirs en tant que soignants pendant la période d'esclavage au Québec.

• Évolution des soignants noirs en tant que main-d'œuvre domestique et institutionnelle.

Dorothy Williams abordera l'héritage de la marginalisation de la prestation de soins qui a affecté le développement communautaire, la migration et la démographie au Québec au cours des siècles passés. (Présentation en anglais).

Photo de Muhammad-taha Ibrahim  (Unsplash)

 

 

 


30 mars 2023 - Dan Bilsker Phd

Autogestion assistée pour la dépression : un projet de 15 ans

Dr Dan Bilsker est directeur de Vancouver Psych Safety, une société d'experts-conseils, professeur adjoint de clinique à l'Université de la Colombie-Britannique et professeur auxiliaire à l'Université Simon Fraser. La conféfrence portera sur L'Antidepressant Skills Workbook, un outil  développé pour améliorer l'autogestion assistée de la dépression.

Disponible en téléchargement gratuit en 7 langues,   fondé sur des preuves, convivial, cet outil peut -être utilisé pour une diffusion large. Il a été téléchargé plus de 2 millions de fois dans le monde.

Le potentiel surprenant de l'autogestion assistée pour la dépression sera discuté lors de cette conférence. (Présentation en anglais).


16 mars 2023 - Jeannie Haggerty Phd et Victoria Wicks MSc(c)

La théorie des "tâches à faire"

 Une nouvelle perspective sur l’évaluation des besoins 

 Les évaluations de besoins sont utilisées pour déterminer comment les produits ou les services peuvent mieux combler l’écart entre un état actuel et un résultat souhaité pour un groupe cible. La théorie des tâches à faire se concentre sur les raisons pour lesquelles cet écart est important.

Ce qui a commencé comme un projet visant à comprendre les besoins principaux des patients en matière de navigation dans le système de santé s’est transformé en une exploration plus large des dimensions fonctionnelles, émotionnelles et sociales de ces besoins afin de mieux identifier des solutions  adéquates. (Présentation en anglais) 

Photo de Maksym Kaharlytskyi sur Unsplash

 


16 février 2023 - Miriam Carver et Tamara Carver

Parlons de conflits!

Nous rencontrons tous des divergences d'opinions et des conflits chaque jour dans notre vie professionnelle et personnelle. Pourtant, la plupart du temps, nous ne savons pas comment nous parler dans ces situations, alors soit nous les évitons parce que nous avons peur d'aggraver les choses, soit nous intervenons directement et créons les résultats que nous craignons le plus. Que nous soyons bons ou mauvais dans la gestion des conflits, nous pouvons devenir meilleurs.
Suite à cette conférence vous pourrez :

  • Définir ce qu'est un conflit
  • Identifiez les approches à utiliser lorsque vous êtes confronté à des divergences d'opinion ou à des conflits
  • Explorer les déclencheurs de l'escalade du conflit
  • Appliquer un processus simple et efficace à utiliser lors de conversations difficiles

Miriam Carver  MEd, est Présidente de Carver Institute Inc., une firme de développement organisationnel offrant des services d'apprentissage et de consultation à une grande variété de clients en Amérique du Nord et dans le monde. Miriam est experte dans le domaine de la résolution des conflits et est médiatrice internationale certifiée en milieu de travail.

Tamara Carver PhD, est Directrice du bureau d'Ed-TECH (Education Technology and E-learning Collaboration for Health) pour la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université McGill. Elle est professeure agrégée à l'Institute of Health Sciences Education et membre associée du Département de chirurgie.

Photo de Tim Gouw sur Unsplash

 

 


26 janvier 2023 - John William Kayser inf, PhD, CPMHN(C)®

Implanter dans notre CIUSSS des soins infirmiers et des soins de santé axés sur les forces 

John William Kayser est Conseillé-cadre en soins infirmiers à la Direction des soins infirmiers du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréa,  membre du Groupe de partenaires clinique de l'Approche des sciences infirmières et de santé fondées sur les forces ASFF (SBNH)  , et chargé de cours à l’École de sciences infirmières Ingram de l’Université McGill. 

Le leadership en soins infirmiers et en soins de santé fondé sur les forces (SBNH-L) est axé sur des valeurs visant à humaniser notre système de santé fragmenté.  Le défi consiste à traduire cette philosophie en leadership  et en pratique clinique, qui cible les comportements, les croyances et les attitudes à l’égard des soins parmi divers intervenants à tous les niveaux de notre système de soins de santé. (Présentation en anglais) 

 

 


15 décembre  2022 - Guillaume Fontaine, inf., PhD

Une introduction à la science de la mise en œuvre (Implementation Science) et un aperçu des considérations clés pour des efforts de mise en œuvre réussis

Ce webinaire portera sur les racines historiques, les origines disciplinaires et la justification de la science de la mise en œuvre (Implementation Science) et offrira un aperçu des modèles, des théories, des cadres de référence et des outils pouvant être utilisés en recherche et sur le terrain pour mettre en œuvre et évaluer des innovations.

Guillaume Fontaine est chercheur au Centre de recherche en sciences infirmières à l’Hôpital Général Juif et chercheur postdoctoral Banting (IRSC) dans le Programme d’épidémiologie clinique de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa. Il est aussi membre du Centre de recherche sur la mise en œuvre et du Groupe de recherche sur la psychologie et la santé de l’Hôpital d’Ottawa.

 

 


Conférences communautaires du CRSM

 

Les Conférences communautaires du CRSM ont lieu à des dates variables.

Cliquez ici pour vous inscrire via Teams.


23 OCTOBRE 2023 -  Sylvie Lambert, Ilja Ormel, Nina Morena et Nicholas Meti

SMRC Breast Cancer Research: Putting Patients First

Pour commémorer le mois de la sensibilisation au cancer du sein, le Centre de recherche de St. Mary tiendra une conférence communautaire le 23 octobre à 12h00 au 4e étage du pavillon Hayes. Cette conférence sera l'occasion d'une discussion exclusive avec des chercheurs du CRSM qui se consacrent à l'amélioration de la qualité des soins pour les patientes atteintes d'un cancer du sein. Nos conférenciers invités sont Sylvie Lambert, Ilja Ormel, Nina Morena et Nicholas Meti. La discussion sera modérée par Ari Meguerditchian, directeur scientifique du CRSM.


Pour ceux qui ne peuvent pas assister en personne, nous avons le plaisir de proposer une option de participation virtuelle via Zoom.

 

 

8 MAI 2024 -  Dr Louise Potvin et Dr Anita Koushik

Bien-être et interventions comportementales

Les Conférences Communautaires du CRSM visent à faire le lien entre la recherche, les communautés et les professionnels de la santé, en encourageant l'échange de connaissances. La prochaine Conférence Communautaire mettra l'accent sur le thème du Bien-être et des Interventions Comportementales, en encourageant l’action sur les déterminants sociaux de la santé (tels le tabac et l'activité physique) afin d’améliorer les résultats de santé.

Rejoignez-nous le 8 mai 2024 pour un examen approfondi des indicateurs de comportements sains et de la manière dont les environnements locaux affectent l'insécurité alimentaire.

Des rafraîchissements seront offerts.

Inscrivez-vous ici pour participer en personne.

Cliquez ici pour vous inscrire via Teams. Aucun RSVP n'est requis pour la participation en ligne.


Conférences conjointes avec l'Université McGill

Tirer parti du pouvoir de la communauté pour améliorer la survie au cancer

Jeudi 19 janvier 2023, de 12h à 13h

https://mcgill.zoom.us/j/88577307205 

Dre Sheila Garland décrira comment ses partenariats avec des personnes ayant une expérience vécue et des organisations communautaires de lutte contre le cancer ont contribué à :

  1. constituer la base de données probantes sur l'efficacité des interventions visant à améliorer la santé du sommeil et d'autres symptômes chez les survivants du cancer 
  2. comprendre et défendre les besoins des jeunes adultes atteints de cancer
  3. accroître l'accès aux possibilités de recherche et aux traitements fondés sur des données probantes grâce aux technologies virtuelles et mobiles.


Dre Garland est psychologue clinicienne agréée et professeure agrégée de psychologie et d'oncologie à l'Université Memorial (Terre-Neuve) et scientifique principale à l'Institut de recherche sur le cancer Beatrice Hunter. Ses recherches relient les domaines de la psychologie, de l'oncologie et de la médecine du sommeil. (Présentation en anglais)

 

Où sont les cas de cancer manquants? Comment la pandémie continuera d’avoir un impact sur la prévention et les soins du cancer dans l’avenir

Jeudi 2 février 2023, de 12h à 13h

https://mcgill.zoom.us/j/88577307205 

Dre Talía Malagón s'intéresse aux répercussions  de la pandémie de COVID-19 sur l’ensemble du continuum de soins contre le cancer : prévention, dépistage, diagnostic traitement. Ces changements auront une influence sur les résultats du cancer dans les prochaines années.

Cette présentation porte sur la façon dont la modélisation décisionnelle peut aider les prédictions, la préparation aux changements et la façon dont les décisions sont prises. Comment il est possible d’améliorer les tendances, en particulier chez les populations vulnérables.

Talía Malagón est épidémiologiste, modélisatrice mathématique et associée universitaire au Département d’oncologie Gerald Bronfman de l’Université McGill. (Présentation en anglais)

Vers l’excellence dans la recherche sur la lutte contre le cancer

Jeudi 12 janvier 2023, de 12h à 13h

https://mcgill.zoom.us/j/88577307205 
Dre Anita Koushik présentera ses recherches sur le cancer chez les femmes. 

  • Influence des facteurs de style de vie modifiables sur le risque de cancer et la survie 
  • Considérations relatives aux facteurs biologiques 
  • Tendances séculaires en matière de mode de vie et d’autres comportements 

Dr Koushik est professeur titulaire à l’Université de Montréal (Département de médecine sociale et préventive) et chercheur au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) dans l’axe Risques pour la santé. (Présentation en anglais)

 

Vers le haut

Dernière modification de la page le