Rougeole



Contexte et symptômes

Le virus de la rougeole est récemment réapparu au Québec et des cas ont été recensés dans la région de Montréal. En raison de la hausse du nombre de cas, de la grande contagiosité du virus et du potentiel de gravité de la rougeole, la Direction régionale de santé publique de Montréal souligne que la vaccination est le meilleur moyen de se protéger soi-même et de protéger les autres!

Assurez-vous que votre vaccination est à jour.

Symptômes


Quelles personnes sont considérées comme étant protégées contre la rougeole?

  • Personnes nées avant 1970
  • Personnes ayant une sérologie démontrant la présence d’anticorps contre la rougeole
  • Personnes ayant subi une épreuve diagnostique démontrant qu’elles ont fait la rougeole (ex. : TAAN, sérologie)
  • Personnes ayant une attestation médicale confirmant qu’elles ont eu la rougeole avant le 1er janvier 1996
  • Personnes ayant une preuve écrite de vaccination contre la rougeole. Le nombre de doses requises pour considérer les personnes comme protégées varie :
2 doses1 dose
Personnes nées entre 1970 et 1979 qui sont des stagiaires ou des travailleurs de la santé, des voyageurs et des recrues militairesPersonnes nées entre 1970 et 1979 qui ne sont ni des stagiaires, ni des travailleurs de la santé, ni des voyageurs, ni des recrues militaires.

 

Personnes nées depuis 1980 

Les doses de vaccin doivent avoir été reçues à partir de l’âge d’un an, selon un intervalle d’au moins quatre semaines entre les doses

Liens utiles

Gouvernement du Québec - Rougeole
Gouvernement du Québec – Santé Montréal - Rougeole


Mesures de prétriage

1) Poursuivre le port du masque de procédure, comme c'est le cas dans toutes les installations de soins aigus

2) Il est demandé d’effectuer un prétriage dès l’arrivée aux accueils des secteurs indiqués ci-dessus de toutes les personnes nées après 1970:

 OuiNon

Est-ce que la personne présente les manifestations cliniques suivantes :

  • Fièvre

    ET
  • Éruption cutanée maculopapulaire généralisée

    ET
  • Toux, coryza (rhinite) ou conjonctivite

*Toute personne présentant l'un des éléments mentionnés doit éviter de se présenter dans un milieu de vie ou au travail et de consulter rapidement un médecin pour confirmer ou non la maladie.

  • Les usagers suspects dans une installation de vie familiale doivent rester dans leur chambre en portant un masque N95 jusqu’à ce qu’il ait une évaluation médicale.
  • Remettre un masque N-95 à la personne et à son accompagnateur, si nécessaire. Si non disponible, remettre un masque de procédure.
  • Admettre cette personne rapidement dans une salle à pression négative.
    • Si aucune salle à pression négative n’est disponible, garder la porte de la salle fermée.
  • Appliquer les précautions additionnelles aériennes et mettre l’affiche correspondante
  • Faire évaluer la personne rapidement.
  • Si un cas de rougeole est suspecté, créer une liste des personnes présentes dans la salle d’attente, incluant les bébés de moins de 12 mois et les personnes immunodéprimées (pour le traçage des contacts) et aviser immédiatement le service de prévention et contrôle des infections
Passez à la question suivante
Est-ce que la personne a été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic de rougeole au cours des trois dernières semaines ?Passez à la question suivante
Est-ce que la personne a reçu un appel de la Direction régionale de la santé publique de Montréal concernant une exposition à la rougeole ?Vous pouvez reprendre vos activités habituelles.

Pour les personnes nées après 1970, vérifiez le statut vaccinal et encouragez la vaccination, dès que possible pour les personnes considérées non protégées.

  • La vaccination est effectuée dans l'un des points de service locaux à Kirkland et aux Galeries Lachine. Pour les employés du CIUSSS, veuillez visiter la page vaccination contre la rougeole pour les horaires des mini-cliniques.

Dernière modification de la page le