Médecine nucléaire : un don important de la Fondation de l’Hôpital St. Mary

Nouvelles CIUSSS - ODIM

La Fondation de l’Hôpital St. Mary vient à nouveau de démontrer son engagement exceptionnel à l’égard du bien-être des usagers du Centre hospitalier de St. Mary (CHSM). En effet, grâce à un don de 137 000 $, des travaux ont été réalisés afin de rouvrir les portes du Service de médecine nucléaire, et ainsi d’inaugurer un nouvel appareil gamma caméra qui améliorera substantiellement l’expérience de l’usager.

L’ajout de cet appareil permet dorénavant aux patients de bénéficier d’une surface d’examen plus large et davantage confortable, d’un mécanisme plus silencieux et d’un temps d’examen réduit. L’appareil effectue notamment un balayage simultané en deux plans, alors que l’ancien appareil nécessitait deux balayages, ce qui diminue de moitié le temps requis pour un examen, soit une heure au lieu de deux.

La taille imposante de l’appareil gamma caméra a nécessité des modifications majeures à la salle d’examen du Service de médecine nucléaire. Voilà pourquoi la Direction des services multidisciplinaires (DSM) a procédé à la fermeture temporaire du service et mis en place des mesures pour minimiser les impacts sur les services offerts, dont un corridor de service avec l’Hôpital général du Lakeshore (HGL). Enfin, une formation a permis aux technologues du CHSM d’acquérir une connaissance approfondie du nouvel appareil.

Rappelons que la collaboration entre le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal et les fondations rehausse constamment les soins et services offerts aux usagers, tout en offrant des milieux de travail sains, sécuritaires et propices à l’innovation et au développement de pratiques collaboratives à tous les employés.

Sur la photo : (de g. à d.) : Cynda Heward, présidente de la Fondation de l’Hôpital St. Mary, Cynthia Smith, assistante-chef, Service de médecine nucléaire - CHSM, Michael Riccardi, coordonnateur des Services diagnostiques, Dre Vilma Derbekyan, nucléiste au Centre universitaire de santé de McGill, Dr Mathieu Charest, chef nucléiste, Christian Faucher, technologue - CHSM, Stéphanie Iasenza, directrice adjointe de la Direction des services multidisciplinaires (DSM), Sophie Ouellet, directrice de la DSM, Véronique Rodella, chef, imagerie médicale, et Josée Lebel, assistante-chef, Service de médecine nucléaire - HGL.