Centre de recherche de St. Mary : Faire avancer la recherche sur la commotion cérébrale

Nouvelles CIUSSS - ODIM

À l’occasion de la conférence publique HEADS UP, organisée par l’Université McGill et l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal en janvier dernier, Michel Lortie, codirecteur du programme d’informatique médicale du Centre de recherche de St. Mary, a présenté son prototype pour la quantification des commotions cérébrales.

À la suite d’un contact physique quantifié par un accéléromètre, ce prototype, ou lecteur qEEG, prend des mesures quantitatives de troubles cognitifs comme la difficulté à se concentrer, par exemple. Ces données complètent les mesures qualitatives recueillies lors du diagnostic d’une commotion cérébrale effectué immédiatement après un choc violent. M. Lortie explore actuellement les possibilités de partenariat pour raffiner son prototype auprès d’athlètes professionnels susceptibles d’être victimes de commotions cérébrales (joueurs de hockey, etc.). Ce prototype pourra également être utilisé en milieu hospitalier pour confirmer la présence d’une commotion cérébrale chez les patients se présentant à l’urgence.